Qu’est-ce qui m’a fait progressé au piano ?

Transcription texte

Bonjour à tous c’est Laura Martin bienvenue dans cette nouvelle vidéo de votre- cours-de-piano.com dans laquelle je vais vous parler de ce qui m’a permis de progresser et d’évoluer au piano durant ces deux dernières années.

Tout d’abord, j’étais arrivée à un point où je ne me sentais plus évoluer où je stagnais et où j’avais de la peine à apprendre par cœur des morceaux qui devenaient de plus en plus lourds et de plus en plus longs et complexes. Alors je me suis posé la question, mais que me manque–t-il ? Après autant d’années de conservatoire, d’école de musique et de cours particuliers je devrais arriver à faire ça, pourquoi je n’y arrive pas. J’ai remis en question un certain nombre de choses dans mon apprentissage et je me suis aperçue que je m’étais contenté d’appliquer de manière bête et méchante les conseils de mes professeurs du mieux que je pouvais. Ce qui n’est pas un défaut au contraire mais je ne suis pas allée chercher plus loin, chercher personnellement des informations sur l’auteur par exemple pour creuser et aller plus en profondeur dans l’œuvre.

Un jour je suis allée jouer mes morceaux de concours dans la gare et là j’ai découvert des personnalités, des gens qui jouaient sans partition qui avaient une grande maitrise du clavier et de l’harmonie. Et ça ça m’a permis d’arriver à la conclusion qu’il ne faut pas avoir une seule source d’apprentissage. Il est bon d’écouter des styles différents, de jouer avec des musiciens qui sont dans des styles complètement différents et de prendre ce qu’il y a à prendre de chaque personne car chacun va être spécialisé dans un domaine. Alors est-ce qu’écouter ces gens dans la gare m’a permis de progressé ? Je suis allée en voir certains en leur demandant “hey coucou tu peux m’apprendre quelques truc s’il te plait ?” et ils m’ont tout simplement envoyé balader. Je ne suis pas forcément tombée sur les bonnes personnes au bon moment, c’est comme ça. Je suis rentrée chez moi et j’ai commencé à me relancer dans un rabâchage habituel et huit heures plus tard, rien n’avait avancé.

Alors je me suis dis “il va falloir que je trouve quelqu’un avec un expérience différente de la mienne qui pourra me dire d’où vient le problème”. Je ne suis pas allée chercher bien loin, j’ai demandé à mon frère qui a tout de suite vu d’où venait le problème et qui m’a dit “oulala arrête le rabâchage” ça ne sert à rien tu fais du travail inutile. Nous avons tous les deux pris ma partition qui était un prélude et fugue de Bach et nous avons commencé à analyser l’œuvre d’un point de vu polyphonique, des procédés d’écriture, les articulations, les appogiatures, l’harmonie même si chez Bach l’harmonie est plus la résultante de ses procédés d’écriture. Le lendemain j’ai fait une heure et demie de piano et je me suis aperçue que j’avais beaucoup plus progressé qu’en huit heures et je connaissais ma fugue par cœur alors qu’avant je me trompais. Cette vision analytique et globale m’a permis de progressé énormément et de compresser l’information c’est à dire qu’à la place de lire du note à note j’ai eu une vision harmonique et polyphonique. Donc une meilleure mémorisation.

Mais je ne me suis pas arrêtée là en passant à nouveau par hasard à la gare Sncf j’ai rencontré un groupe de musiques actuelles que j’ai revu par la suite et avec lequel j’ai fait des répétitions et deux représentations. Grâce à cela ma vision de la musique a grandit, j’ai commencé à penser en structure harmonique (cadences…), à lire des grilles à improviser sur des gammes et des modes. C’est un travail de longue haleine et je pense que l’on est constamment en apprentissage.

Voilà c’est la fin de cette vidéo, je vous invite à partager dans les commentaires vos expériences qui vous ont faites progresser au piano ou dans un autre instrument.

Une réflexion au sujet de « Qu’est-ce qui m’a fait progressé au piano ? »

  1. Bonjour,
    Je suis d’accord avec toi, analyser l’harmonie et improviser marchent à merveille pour passer un cap.
    Personnellement, j’avais beaucoup progressé avant un examen en jouant… dans ma tête !
    Je me visualisais en train de jouer chaque note de mon morceau et j’étais même capable de le réécrire sans la partition au final.
    Bon dimanche :)

Laisser un commentaire